Le Top-14 menace de se mettre en grève

RUGBY Les clubs contestent la suppression du DIC...

M. P.

— 

Le Lyon OU, en écartant (24-12) Agen, et La Rochelle, vainqueur avec le bonus (29-13) face à Tarbes, ont rejoint Mont-de-Marsan et le Racing-Métro en demi-finales d'accession au Top 14 de rugby, dimanche lors de la 30e et dernière journée de Pro D2.
Le Lyon OU, en écartant (24-12) Agen, et La Rochelle, vainqueur avec le bonus (29-13) face à Tarbes, ont rejoint Mont-de-Marsan et le Racing-Métro en demi-finales d'accession au Top 14 de rugby, dimanche lors de la 30e et dernière journée de Pro D2. — Paolo Cocco AFP/archives

Vendredi, le Sénat a repoussé de 6 mois la suppression du Droit à l’image collectif (DIC). Une décision qui ne satisfait pas les clubs de sports professionnels qui souhaitent son maintien. Et la contestation pourrait se concrétiser dans le rugby. Midi Olympique révèle sur son site Internet que les présidents de clubs de rugby de Top-14 et pro-D2 menacent de suspendre la 13e journée de championnat programmée le 21 novembre.

 

Ce DIC permet aux sportifs professionnels de déduire de leurs impôts une partie de leur revenu. «Dans les circonstances actuelles, dans les difficultés des comptes sociaux de notre pays, maintenir un dispositif complètement en train d'exploser, injuste et inefficace... si nous ne renonçons pas à cette niche fiscale, on peut se demander à laquelle nous renoncerons», justifie Roselyne Bachelot, la ministre de la Santé et des Sports, très favorable à cette suppression. Le bras de fer est lancé.