Le coach sud-africain critique un hymne mal chanté

RUGBY Apparemment le chanteur aux dreadlocks n’a pas convaincu...

M. P.

— 

 Peter de Villiers, sélectionneur de l'Afrique du Sud, mécontent après la défaite de son équipe face à la France, le 13 novembre 2009
 Peter de Villiers, sélectionneur de l'Afrique du Sud, mécontent après la défaite de son équipe face à la France, le 13 novembre 2009 — REUTERS/Regis Duvignau

Mauvais joueur? En tout cas, Peter de Villiers, le sélectionneur des Springboks, n’a pas du tout apprécié l’interprétation originale de l’hymne national sud-africain. «Je voudrais juste signaler le fait que l'hymne sud-africain n'a pas été respecté et a été chanté par quelqu'un qui ne chantait pas bien», a-t-il déclaré en début de conférence de presse. Le «fautif» s’appelle Ras Dumisani, un artiste sud-africain, qui a livré une version reggae de l’hymne, la concluant par un pacifique «Rastafari!».

 

«Ca a peut-être eu une influence sur la rencontre»


Le colosse de la deuxième-ligne sudaf, Victor Matfield, n’a pas non plus apprécié et assure que cela a eu un effet sur la rencontre. «Quand on met le maillot des Springboks, qu'on rentre sur le terrain et qu'on entend l'hymne, ça donne une motivation supplémentaire car on représente son pays. La manière dont il a été joué ce soir a été risible et d'ailleurs, les Français se sont mis à rire avant la fin. Ça a peut-être eu une influence sur la rencontre.» C’est sûr, c’est plus original que de critiquer l’arbitrage.

De son côté, le chanteur mis en cause s'est défendu des critiques reçues: «Je suis le plus grand reggae man d'Afrique du Sud et les Springboks, c'est mon équipe, a réagi le chanteur. Le Nkosi Sikelel' iAfrika (l'hymne national, ndlr) est mon tube depuis que je suis gamin, comment pourrais-je ne pas en connaître les paroles? Chacun ses goûts. On ne peut pas satisfaire tout le monde mais la plupart des gens trouvent très bien ma musique». Mais pas les joueurs de rugby.