Domenech : «Je n'écoute plus ce qu'on dit sur moi, sinon je me serais suicidé»

Matthieu Payen

— 

Le sélectionneur des Bleus, Raymond Domenech, le 9 septembre 2009 en Serbie.
Le sélectionneur des Bleus, Raymond Domenech, le 9 septembre 2009 en Serbie. — M.Djurica/REUTERS

Ceux qui attendaient des réponses, un message, quelques indications, une simple piste pourront repasser. Hier soir, pour la dernière conférence de presse avant le match aller des barrages Eire-France, Raymond Domenech s’est livré à une représentation dont il a le secret. Le sélectionneur a badiné avec Thierry Henry, s’est moqué d’une pauvre traductrice et n’a absolument rien dit aux journalistes. Rien. Le vide sidéral.

 

Domenech fait du Domenech

 

Jérémy Toulalan, blessé, jouera-t-il quand même? «Il n’est pas forfait. Il est en phase de récupération». Les interrogations portant sur les gardiens? «Le poste de gardien est particulier. Il y en aura un demain dans le but». La pluie l’inquiète-t-il? «On est au mois de novembre. On sait qu’il peut pleuvoir. Partout.» Les critiques des Irlandais? «Cela ne me concerne pas. Après, chacun dit ce qu’il veut, comme il veut. Il y a longtemps que je n’écoute plus ce qu’on dit sur moi. Sinon, il y a longtemps que je me serais suicidé.» Que penser du jeu des Irlandais? «Je ne parle jamais des adversaires. J’ai suffisamment de problèmes avec l’équipe de France.»

 

Bref, Raymond Domenech n’avait rien à dire et l’a bien fait sentir. Evidemment, que peut bien expliquer un sélectionneur à la veille d’un match décisif? Rien. Mais il peut tenter de rassembler, de se montrer positif. C’est à ce prix qu’il obtiendra le soutien des foules. En redevenant condescendant, en refusant de communiquer, Raymond Domenech retombe dans ses travers. Des travers qu’il avait promis d’éviter après sa fameuse demande en mariage en direct à la télévision, alors que son équipe venait d’être éliminée. Mais Domenech reste Domenech. Il sait qu’au final on ne le jugera que sur les résultats des Bleus. Alors pourquoi se poser des questions?