Villeurbanne aux portes de l'exploit

Jérôme Pagalou

— 

Vincent Collet craignait de voir ses joueurs « broyés » hier à Barcelone. Peut-être piqués au vif, les Villeurbannais ont flirté quasiment jusqu'au bout avec la victoire avant de céder face à ce ténor de l'Euroligue (76-62).

Mais dans un Palau Blaugrana dégarni où les supporters de l'Asvel ont réussi à donner de la voix, les partenaires d'Ali Traoré ont su oublier les mésaventures du début de saison (7 défaites en 9 rencontres officielles) pour entamer sans complexe une partie ultra déséquilibrée, de l'avis de tous. Pourtant, le premier quart-temps se conclut avec un avantage presque logique (19-22) pour des Villeurbannais ambitieux, à l'image d'un Mindaugas Lukauskis totalement retrouvé (7 points, 3 rebonds et 2 passes à la mi-temps).

Si cinq fautes d'équipe concédées après seulement deux minutes de jeu et six balles perdues viennent quelque peu ternir la deuxième période, la Green Team tient parfaitement le coup, ne cédant que sur l'impeccable réussite aux lancers du Barça (11/12 en première mi-temps contre seulement 1/1 à l'Asvel), qui ne rejoint les vestiaires en tête que sur un superbe échange entre ses stars espagnoles Juan Carlos Navarro et Ricky Rubio conclu par un panier à trois points de ce dernier (41-39 ; 20e).

Dans le sillage du valeureux Eric Campbell, Villeurbanne s'arrache comme jamais en défense, se lançant dans un passionnant et inespéré chassé-croisé avec le leader du groupe A. Menée de main de maître par un Bobby Dixon étonnamment sobre (11 points à 3 sur 4 à trois points et 4 passes), l'Asvel ne concède son plus gros écart du match qu'à... 58-53 (29e). Une contre-attaque mal conclue par Aymeric Jeanneau est sanctionnée définitivement par ce diable de Juan Carlos Navarro (67-57 ; 38e). Usés par la terrible défense catalane, les Villeurbannais finissent par céder. L'Asvel devra battre le Cibona Zagreb le 25 novembre et le Zalgiris Kaunas le 2 décembre, deux équipes avec un bilan d'une victoire pour trois défaites, pour rêver du Top 16. Un ambitieux projet qui semble un peu plus envisageable depuis hier soir. W