Jean-Joël Perrier-Doumbé attend son heure

— 

Le 7 octobre dernier, Jean-Joël Perrier-Doumbé, libre de tout contrat, s'engageait pour deux ans avec le TFC. Plus d'un mois après, l'international camerounais (31 ans, 22 sélections) n'est toujours pas apparu dans le groupe de l'équipe première.

« Pour jouer, j'ai besoin d'être bien physiquement, explique l'ancien défenseur d'Auxerre, de Rennes et du Celtic Glasgow, qui n'a plus évolué au haut niveau depuis mai. Une ou deux fois par semaine, je fais des séances supplémentaires d'explosivité et de puissance. J'ai déjà joué quatre rencontres avec la réserve. Je me sens de mieux en mieux. » Perrier-Doumbé patiente à l'ombre : « Quand tu apprends que tu ne fais pas partie du groupe, c'est toujours une petite déception, confesse-t-il. Même quand tu sais que tu n'es pas à 100 %. »

Ce latéral polyvalent - avec une préférence pour le côté droit - évoluera de nouveau en CFA 2 samedi à Agen, avant de postuler pour le déplacement à Nice, en L1. « Le calendrier va être assez lourd, j'espère pouvoir débuter des rencontres. » Neuf matchs sont au programme d'ici à Noël : sept en L1 et deux en phases de poule de Ligue Europa que Perrier-Doumbé, non qualifié, ne pourra disputer.

Autre objectif, plus aléatoire pour un joueur non sélectionné depuis mai 2006 : disputer le Mondial sud-africain avec le Cameroun « si je fais une grosse deuxième moitié de saison. » Les Lions indomptables joueront leur qualification samedi au Maroc. W

N. S.