Revivez OL-OM en live comme-à-la-maison

R.S.

— 

Le buteur de l'OM, Brandao (en blanc), face à Jean II Makoun, le 17 mai  2009, lors de Marseille - Lyon, au Stade Vélodrome.
Le buteur de l'OM, Brandao (en blanc), face à Jean II Makoun, le 17 mai  2009, lors de Marseille - Lyon, au Stade Vélodrome. — P.Laurenson/REUTERS
L'avant match

Il ne manquera que le protocole de l’UEFA, dimanche soir au stade Gerland pour que Lyonnais et Marseillais se replongent dans une ambiance Ligue des champions. Mais excepté l’hymne et l’accent international de la compétition, les deux équipes s’apprêtent à disputer un choc aussi intense que les matchs européens qu’ils ont disputé dans la semaine. Lyon, face à Liverpool (1-1). Marseille pour un set sans raquette devant FC Zurich (6-1).

Pour les Marseillais, cette victoire fleuve ne constitue pourtant pas un match référence. A l'aise à l'extérieur (3 victoires, 1 nul, 1 défaite), l’OM affiche encore trop d'irrégularité et entend corriger cela à Lyon. «Lyon a peu modifié son effectif, alors que nous cherchons encore nos automatismes, car nous avons effectué pas mal de changements. C'est un peu logique que l'OL ait une petite avance sur nous, mais il reste beaucoup de matchs pour le rattraper», explique le défenseur Souleymane Diawara.

«Il est important qu'après la qualification, nous affrontions un club comme Marseille, se réjouit de son côté Claude Puel, l’entraîneur des Gones qui arboreront un maillot unique, à l’effigie du rappeur Kool Shen. C'est un match plus facile à aborder que face à un adversaire classique, car il faudrait faire appel à une concentration qui ne serait pas naturelle.»

Un match à suivre en live comme-à-la-maison dès 21h sur 20minutes.fr. Le maillot «Kool Shen» de l'OL, le retour en force de Valbuena, le duel à distance Lloris Mandanda... Autant de sujets que vous pouvez commenter avec nous dans les commentaires...