Bordeaux tombe... René Girard n'aime pas qu'on le traite de «pleureuse»...

FOOT Tous les résultats de la 13e journée de Ligue 1...

M.P. et R.S.

— 

Le gardien de Saint-Etienne, Jérémie Janot, lors du match de L1 contre Lille, le 18 avril 2009.
Le gardien de Saint-Etienne, Jérémie Janot, lors du match de L1 contre Lille, le 18 avril 2009. — R.Pratta/REUTERS

Les résultats de la 13e journée de Ligue 1

PSG 0-1 Nice: Rémy (88')
Le Mans 0-1 Auxerre
:
Andrade (50', csc)
Monaco 0-0 Grenoble
Nancy 0-1 Saint-Etienne: Payet (70')
Lorient 5-0 Boulogne-sur-Mer: Gameiro (33', 48'), Vahirua (45', 58'), Amalfitano (90')
Valenciennes 1-1 Montpellier: Montano (3'), Sanchez (52')

Sochaux 1 - 2 Lens: Privat (92'), Sartre(38'), Boukari (86')
Lille 2-0 Bordeaux: Cabaye (70e), Balmot (87e, sp)
Toulouse 3-2 Rennes: Sissoko (31e), Braaten (59e), Gignac (63e), Gyan (44e), Mangane (84e)
OL-OM: 5-5 Pjanic (3e), Govou (13e), Lopez (80e, 83e), Bastos (90e), Toulalan (, 92e, CSC), Diawara (10e), Cheyrou (44e), Koné (47e), Brandao (79e),

Lyon-Marseille: un match à suivre en live comme-à-la-maison à partir de 21h

>> Le classement de la Ligue 1 est ici


Le match de l'année

10 buts à Gerland, un Lisandro Lopez rageur qui pousse son équipe menée 2-4 à marquer 3 buts en 15 minutes avant qur l'OM n'égalise dans les arrêts de jeu... Les spectateurs du dimanche soir ont sans doute vécu le match de l'année en Ligue 1. Comme quoi, les week-ends qui suivent la Ligue des Champions ne sont pas toujours synonymes de matchs pathétiques pour les cadors. Ce nul splendide profite à Bordeaux qui conserve la tête de la Ligue 1. Même après sa défaite à Lille. 

 

>> Pour revivre ce match en live, cliquez ici
 



Laurent Blanc en perd son latin

Dépité après la défaite des leaders à Lille (2-0), Laurent Blanc n'a pas compris «pourquoi son équipe était absente». «C'est incompréhensible. On passe d'un très haut niveau mardi à un niveau très faible dimanche», a ajouté l'entraîneur des Girondins, ironisant sur le non-respect des consignes: «Apparemment, je n'ai pas dû employer la bonne langue».


L'aveu d'après-match


Jérémie Janot, le gardien stéphanois, le reconnaît volontiers. Son équipe ne méritait pas vraiment de s'imposer à Nancy. Mais quand on est dans une position peu envieuse, on ne crache pas sur trois points, même glanés contre le cours du jeu. «C'est vrai, c'est un peu un hold-up, car Nancy aurait pu l'emporter. Mais on ne peut pas tout le temps être noirs! Avant ce soir, nous avions réalisé de bons matches, sauf qu'aujourd'hui, le scénario est favorable à Saint-Etienne».

La polémique

 
René Girard s’est-il fait traité de pleureuse par l’un des membres du staff de Valenciennes? Le coach héraultais accuse directement l'un des adjoints de Philippe Montanier et justifie cette provocation: «Ils n'avaient peut-être pas l'habitude de se faire contrarier comme ça». L’entraîneur montpelliérain met également en cause le travail des arbitres, après le nul concédé par son équipe dans le Nord. «« Baldé, le déménageur de service, ait fini le match, alors que Spahic, lui, a été exclu Ils doivent vraiment se poser des questions.»


La danse du soir

Nice a de quoi être content. Dominée tout le match, l’équipe de Didier Ollé-Nicolle a réussi à s’imposer dans les ultimes minutes face à un PSG, qui a touché trois fois la barre. Du coup, le buteur Loïc Rémy a fêté ça avec ses coéquipiers en exécutant un pas de danse avec des airs de Madison au milieu du terrain. «Ca s’appelle le Chilili, c’est une danse cap-verdienne, expliquait le Niçois à l’issue du match. Ca peut devenir traditionnel si on enchaîne les victoires.» Et en effet, Nice en est à trois victoires de rang.


Le casse-tête boulonnais

Ibrahim Koné a beau taper du poing sur la pelouse, il faut se rendre à l’évidence: depuis qu’il garde les buts boulonnais, son équipe a perdu trois fois et encaissé 10 buts, dont cinq ce coup-ci. Problème, le jeune gardien ivoirien doit sa titularisation aux mauvaises performances de son prédécesseur, Mathieu Valverde. L’entraîneur Laurent Guyot va donc devoir trouver une solution aux errances défensives de son équipe. Maintenir Koné, rétablir Valverde ou installer un nouveau gardien? Choix cornélien, en effet…


L’équipe en réussite

C’est bien connu. Le succès appelle le succès et l’inverse est valable. En témoigne l’insolente réussite des Auxerrois qui s’imposent une sixième fois d’affilée au Mans, en panne, grâce à un but contre son camp du Portugais Joao Paulo Andrade. Plus cruel encore pour les Manceaux, Anthony Le Tallec avait la balle d’égalisation au bout du pied sur un pénalty, à quelques minutes du coup de sifflet final. Le gardien auxerrois Olivier Sorin plonge du bon côté. Forcément…


Le record manqué de peu

Il ne fallait qu’une défaite de plus au GF38 pour égaliser le record européen de douze défaites consécutives en début de saison détenu par Manchester United depuis 1930. Mais voilà, les hommes de Mécha Bazdarevic ont grappillé leur premier point cette saison sur la pelouse de Monégasque peu inspirés. Les Grenoblois auraient même pu s’imposer s’ils avaient concrétisé leur domination en première période. Mais il ne faut pas trop en demander. Il reste toutefois encore un record à battre pour le GF38, celui du plus petit nombre de points inscrits en une saison. Sauf réveil brutal, les Grenoblois ont toute leurs chances.

tch