L'Asvel va chercher l'exploit contre Sienne

Stéphane Marteau

— 

L'Asvel rentre dans le dur. Battu à Kaunas (71-52) et par Fenerbahçe (76-78 a.p.) lors de ses deux premières rencontres d'Euroligue, le champion de France en titre s'apprête à affronter coup sur coup les deux épouvantails de sa poule. De fait, avant de se rendre à Barcelone, jeudi prochain, les joueurs de Vincent Collet reçoivent Sienne ce soir. Quart de finaliste de la précédente édition et invaincu cette saison (six succès), le triple champion d'Italie semble intouchable pour une formation villeurbannaise encore en chantier. « Je ne sais vraiment pas si on peut battre Sienne », reconnaît l'ailier estonien Kristjan Kangur.

« En l'état actuel des choses, c'est presque mission impossible, affirme le coach rhodanien. Sienne fait partie des cinq ou six meilleures formations du continent et évolue avec le même effectif depuis quatre ans. Cela permet à ses joueurs de se trouver de manière exceptionnelle. J'espère que le fait de rencontrer une équipe très forte va nous permettre de hisser notre niveau de jeu. Mais il ne faudra surtout pas la regarder jouer. »

Samedi, à l'issue du succès laborieux en championnat face à Poitiers (62-54), Vincent Collet avait reconnu que son équipe allait en prendre cinquante si elle rééditait la même prestation face à Sienne. Ce soir, elle pourra compter sur le renfort de Victor Samnick, recruté vendredi dernier afin de pallier l'absence de Curtis Borchardt, qui sera opéré prochainement de sa fracture à la main droite. W