Le HBC Nantes toujours en quête de son match référence

— 

Et si c'était pour ce soir ? « Je sais qu'on est capables de le faire... », martèle l'entraîneur nantais Thierry Anti. Le HBC Nantes (6e), qui se déplace, ce soir, à Saint-Raphaël (5e), à l'occasion de la 7e journée de D1, va tenter d'accrocher à son tableau de chasse un ténor pour la première fois cette saison. « Un gros morceau, corrobore Anti. Au regard de son recrutement [Ploquin, Tomas ou encore Abily], c'est l'équipe de la division la plus ambitieuse avec Montpellier... » Ce n'est donc pas une mince affaire qui attend les Nantais, ce soir, dans le Var. D'autant que Saint-Raphaël est invaincu sur son parquet depuis le début de la saison (deux succès en autant de rencontres), avec notamment une victoire contre le vice-champion de France Chambéry (27-23), le 7 octobre dernier. « On doit le jouer pour gagner, poursuit Anti. J'aimerais vraiment qu'on fasse une grosse performance. »

Pour cela, le coach nantais dresse un axe de travail à corriger : la défense. « Avec l'arrivée des renforts, j'ai le sentiment que notre arrière-garde est moins investie. Les joueurs sentent sans doute que notre potentiel en attaque est plus fort, donc ils baissent d'intensité en défense. » Le retour de blessure de Marouène Maggaiez dans la cage a aussi engendré inconsciemment ce relâchement. « Il ne faut pas se reposer que sur lui en défense ! », estime Anti.

En tout cas, ce soir, en cas de succès, les Nantais pourraient entrer, pour la première fois depuis leur arrivée dans l'élite en 2008, dans le Top 3 (les autres rencontres de la journée se jouant en fin de semaine). Jérémy Vergely, blessé au pied depuis deux matchs, fera son grand retour. En revanche, le demi-centre Bruno Souza était très incertain, hier. Il s'est fait une entorse du pouce à l'entraînement, lundi. W

D. P.