Le Losc prend une bonne bouffée d'air alpin

François Launay

— 

Les Lillois se congratulent après leur victoire en terre grenobloise, samedi.
Les Lillois se congratulent après leur victoire en terre grenobloise, samedi. — J-P. CLATOT / AFP

Certes, il n'y a pas de quoi sauter au plafond. En s'imposant dans les Alpes (0-2), Lille a fait le métier, ni plus ni moins. Les Dogues peuvent être soulagés : ils ne seront pas les premiers à laisser des plumes contre la lanterne rouge de Ligue 1. Mais, après sa défaite auxerroise de la semaine dernière (2-3), le Losc avait besoin de se relancer et de se rassurer sur plusieurs points.

G

Le retour gagnant de Landreau A force de louer la rapidité de sa rééducation après sa blessure, on en avait presque oublié que Michael Landreau, plus qu'un bon patient, était surtout l'un des meilleurs portiers français. Quatre mois après avoir été victime d'une rupture d'un ligament du genou droit, le gardien a joué samedi son premier match officiel avec le Losc. Et l'ex-Parisien n'a pas déçu. Décisif à trois reprises, Landreau a eu aussi sa dose de baraka, quand la barre l'a sauvé d'un missile du Grenoblois Courtois. Mais le gardien lillois ne s'enflamme pas : « C'est bien de retrouver la compétition, même si c'est seulement sur la longueur que je pourrai vraiment tirer un bilan. » Un bilan déjà positif, car en onze matchs de Ligue 1, c'est seulement la troisième fois que le Losc n'encaisse pas de but.

G

Cabaye retrouve le sourire Depuis le début de saison, le milieu de terrain lillois traînait son malaise sur et en dehors des terrains. Expulsé quarante secondes après son entrée en jeu dans le derby face à Lens, écarté pour avoir refusé de s'entraîner, Yohan Cabaye ne cachait pas son mal-être et ses relations plus que tendues avec l'entraîneur Rudi Garcia. Mais samedi, le Nordiste a enfin donné une réponse positive sur le terrain. Auteur d'un très beau but, son premier de la saison, Cabaye a aussi réalisé une bonne prestation au milieu de terrain. Pour vraiment lancer sa saison.

G

La zone rouge s'éloigne « C'est une victoire essentielle dans un contexte difficile. » Après le match, Rudi Garcia ne cachait pas son soulagement. 14es, les Lillois ont désormais quatre points d'avance sur les relégables. Le Losc n'est pas guéri, mais ce succès arrive à point nommé avant une semaine chargée. Jeudi, Lille sera à Gênes pour la Ligue Europa, puis recevra dimanche le leader bordelais. Après le petit col alpin, les Dogues vont s'attaquer à des sommets beaucoup plus ardus. W