Un Havre de paix ou de doutes pour le FCN

David Phelippeau

— 

Une deuxième place au classement, 23 points au compteur et la meilleure attaque de L2 avec 21 buts. Le bilan du FC Nantes, après douze journées, ne prête pas vraiment à la critique. Beaucoup de formations s'accommoderaient de telles statistiques, et de manière générale d'un tel début de saison. Oui, mais voilà, en L2, Nantes n'est pas un club comme les autres. Le dernier match nul des Canaris, mardi soir, contre Laval (0-0) en atteste.

A l'issue de leur piètre prestation, les langues se sont déliées. Jean-Claude Darcheville a pointé du doigt les insuffisances de certains de ses coéquipiers alors que le coach Gernot Rohr stigmatisait, sans les citer, la suffisance de deux de ses joueurs (Abdoun et Vainqueur). On en serait presque arrivé à parler de crise... Samedi, l'entraîneur nantais a ramené tout le monde à la raison. « On est deuxième. On ne va pas douter. On est sur une série de onze matchs sans défaite. On n'a jamais eu la prétention de tout gagner. Je m'étais fixé quatre points sur Dijon et Laval... » Les comptes sont bons puisqu'avant le nul contre les Mayennais, les Canaris s'étaient imposés en Bourgogne (1-2). A Nantes, l'heure est donc à l'apaisement. « Il n'y a pas le feu, estime le milieu de terrain Stéphane Darbion. Il ne faut pas se mettre à paniquer. » Ce soir, au Havre (6e), en cas de victoire ou de nul, les Canaris pourraient rester à distance raisonnable (4 ou 6 points) du leader caennais (battu à Brest, vendredi). A contrario, en cas de défaite, le FCN sentirait le souffle de ses poursuivants dans son cou. Le doute ne manquerait pas alors de s'instiller dans les esprits... « Ce serait un coup d'arrêt, il faudrait rebondir contre Guingamp [dans une semaine], mais je ne veux pas imaginer ce scénario », explique Darbion. « C'est un adversaire direct, conclut Jean-Jacques Pierre. Si on fait un gros match là-bas, on les met à 5 points et on retrouve la confiance. » Comme quoi cette dernière semble bien s'être envolée depuis quelques jours... W