Michèle Alliot-Marie durcit le ton à l'égard des supporters

TOUS SPORTS Des interdictions de stade de cinq ans envisagées...

La rédaction sport

— 

Les supporters parisiens au stade de la Mosson à Montpellier, lors du match Montpellier - PSG du 8 août 2009.
Les supporters parisiens au stade de la Mosson à Montpellier, lors du match Montpellier - PSG du 8 août 2009. — SIPA

Quelques jours après les incidents de Marseille, la ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie, réclame une «réponse pénale particulièrement ferme et rapide» aux violences dans les stades.

 

En raison de leur «caractère dissuasif», la garde des Sceaux préconise notamment de requérir - à titre de peine principale ou en complément de la prison ferme  - des d'interdiction de stade, qui peuvent aller jusqu'à cinq ans.

 

Dans cette circulaire adressée aux procureurs rendue publique ce mercredi, MAM constate que «le début de la saison 2009/2010 a été marqué par une recrudescence de l'introduction d'engins pyrotechniques» dans les stades. Des fumigènes «susceptibles de provoquer des accidents» et qui peuvent être utilisés «comme arme» contre les forces de l'ordre. Dernièrement, le PSG a réclamé de l’aide à la Ligue de football professionnel pour gérer ce problème qui coûte cher en amendes aux gros clubs français.