« Wilko » en sélection, le rct est armé pour ne pas rester en rade

— 

Test-matchs d'automne obligent, le Rugby Club Toulonnais va devoir se passer des services de Jonny Wilkinson pendant quatre semaines. Le buteur anglais fera son retour au sein du XV de la Rose pour la première fois depuis le Tournoi des VI Nations 2008. Difficile, en effet, pour le sélectionneur Martin Johnson de ne pas rappeler un joueur en pleine renaissance depuis son arrivée cet été dans la Rade. Avec 116 points au compteur, « Wilko » est même le meilleur réalisateur du Top 14. Mais plus que sa réussite sur coups de pied arrêtés, c'est son implication de plus en plus importante dans le jeu toulonnais - à l'image de son essai splendide inscrit samedi contre Bourgoin - qui risque de faire défaut aux Rouge et Noir durant le mois de novembre. « Jonny, on le voit, est de plus en plus en confiance, analyse Philippe Saint-André sur le site du RCT. Il enchaîne les matchs, il est de mieux en mieux dans le temps, l'espace, il attaque la ligne, il tape au pied, il crée et il se met aussi à marquer des essais. »

Si le manager varois concède volontiers qu'avoir dans ses rangs un Jonny Wilkinson en pleine possession de ses moyens est un atout indéniable, il ne veut pas entendre parler de « Wilko-dépendance ». « C'est vrai qu'on a besoin de champions mais LA star, c'est l'équipe. »

Du coup, l'absence du demi d'ouverture devrait permettre à d'autres de se montrer. « Sébastien Fauqué a eu beaucoup de temps de jeu, renchérit Saint-André. En plus, il y a Conrad Barnard qui risque de rentrer à nouveau dans le groupe. C'est un vrai professionnel, il va avoir envie de me montrer que je me suis trompé de ne pas l'avoir fait beaucoup jouer. » W

S. D.