L'USBCO « n'est pas là pour perdre »

Antoine Maes

— 

Le coach Laurent Guyot a besoin de points pour entretenir le moral de ses troupes.
Le coach Laurent Guyot a besoin de points pour entretenir le moral de ses troupes. — E. DELPIERRE / 20 MINUTES

Ça ne durera pas éternellement comme ça. Boulogne n'a plus qu'un point d'avance sur la zone rouge, mais étale toujours une combativité remarquable. L'état d'esprit des Rouge et Noir, en début de saison, a compensé leur déficit technique. Depuis la défaite amère contre Monaco (1-3), où les Boulonnais réduits à dix pendant une heure auraient mérité un point, ça ne suffit plus.

« Il faut arrêter de dire que c'est encourageant, on n'est pas là pour perdre des matchs », estime l'attaquant Jérémy Blayac, touché aux côtes, et qui sera absent lors des cinq prochaines semaines après un choc avec Djimmi Traoré.

Il ratera donc l'importante réception de Nancy, samedi, alors que ­l'USBCO n'a plus gagné un match depuis le 22 août et sa victoire à Saint-Etienne (0-1). Pourtant, les coéquipiers de Yohan Lachor bossent dur, et savent que leur état d'esprit sera encore leur meilleure arme contre les Lorrains. Car s'il y a du mieux dans le jeu, il ne permet pas encore d'engranger des points. Mais un jour ou l'autre, les Boulonnais finiront bien, même inconsciemment, par en faire moins à force de ne pas gagner. « Pour que cet état d'esprit se maintienne et se nourrisse, on a besoin de points », souligne Laurent Guyot. Et c'est à lui de trouver des solutions. W