L'OL a mal à ses adducteurs

— 

Toulalan souffre mais serre les dents.
Toulalan souffre mais serre les dents. — P. FAYOLLE / SIPA

La préparation du derby a débuté.

Après deux jours de repos,

les

Lyonnais ont retrouvé hier les terrains d'entraînement de Tola-Vologe. Touché aux adducteurs, Jérémy Toulalan a participé normalement aux deux séances. « Je souffre depuis le déplacement en Serbie avec les Bleus, mais cela ne m'empêche pas de jouer, a-t-il indiqué. Cela complique surtout la tâche du coach pour les entraînements, car on a besoin de repos. Du coup, il est difficile de travailler tous ensemble pour peaufiner nos relations. »

Le milieu de terrain international, reconverti depuis plusieurs semaines en défenseur central, a apporté quelques éléments de réponse pour expliquer les problèmes d'adducteurs rencontrés par une grande partie de l'effectif. « En août, nous avons disputé la coupe de la Paix à Séville, puis le tour préliminaire de la Ligue des champions. La préparation a été raccourcie, souligne-t-il. Maintenant, le calendrier sera chargé jusqu'en décembre. Ce n'est pas trop dérangeant de jouer tout le temps. Ce qui est difficile, c'est l'usure à la fois mentale et physique. » W

S. M.