Istres pour débloquer son compteur à domicile

— 

Un chaud derby provençal. Quand Istres et Nîmes se rencontrent, il y a toujours une question de suprématie régionale en jeu. Jusqu'à la saison dernière, les Istréens pouvaient faire un léger complexe d'infériorité. Mais la victoire en Coupe de la Ligue des hommes de Christophe Mazel a changé la donne. Surtout que, dans le même temps, Nîmes était rétrogradé en D2 pour des problèmes financiers avant d'être repêché par le CNOSF. Demain, lors de la 5e journée de D1, c'est donc le club gardois (13e) qui fera figure de petit Poucet chez l'IOPH (7e). « Nîmes connaît des difficultés et nous, on n'est pas trop mal, c'est sûr on sera favoris, indique l'entraîneur istréen. Mais il ne faut pas croire que l'on va gagner facilement. Car dans leur situation les Gardois n'auront rien à perdre. »

D'autant plus que les Istréens n'ont toujours pas gagné à domicile : 23-23 face à Nantes puis défaite à Marseille face à Montpellier (25-39). « On espère donc débloquer le compteur lors de ce match », explique Mazel. Pour le coach, cette rencontre aura d'ailleurs « une saveur particulière ». « D'abord parce que c'est un derby. Dans l'approche psychologique, c'est toujours un match spécial. Mais pour moi qui suis Nîmois et qui ai entraîné l'Usam, c'est encore plus particulier. Je suis un vrai supporter de Nîmes sauf quand je joue contre eux. Et là il n'y aura pas de sentiment. » W

S. D.