Paris-Tours: Philippe Gilbert embrouille les sprinters

La rédaction sport

— 

 Philippe Gilbert remporte Paris-Tours pour la deuxième année consécutive, le 11 octobre 2009.
 Philippe Gilbert remporte Paris-Tours pour la deuxième année consécutive, le 11 octobre 2009. — Reuters

Un puncheur qui fait la nique aux sprinters, ça fait toujours plaisir. Maître de son art, le Belge Philippe Gilbert s'est imposé dimanche pour la deuxième fois en deux ans dans Paris-Tours en devançant cette fois deux sprinters reconnus, son compatriote Tom Boonen et le Slovène Borut Bozic.

 

«Je me suis trompé d'adversaire», a déploré Boonen qui a commis l'erreur de trop se méfier de Bozic dans le sprint à trois sur l'avenue de Grammont en conclusion des 230 kilomètres. Le Belge a laissé Bozic engager la poursuite derrière Gilbert, qui avait produit son effort aux 300 mètres. Le temps de s'apercevoir que le Slovène, le moins connu du trio mais non le moins rapide en théorie -il a gagné un sprint massif de la dernière Vuelta-, était à bout de forces, Boonen avait trop de retard pour combler son handicap sur son compatriote. «J'ai eu le temps de savourer», a commenté Gilbert.