Les ultras nantais fous de colère interrompent une émission sur Europe 1

FOOTBALL Le directeur général délégué Pascal Praud a dû être escorté par des gardes-du-corps...

De notre correspondant à Nantes, David Phelippeau

— 

Les Nantais se sont idéalement lancés dans le championnat de L2 de football qu'ils découvraient lundi grâce à leur large victoire (5-0) sur de faibles Rémois, et se sont réconciliés avec leur public après une année de conflit clôturée par la descente.
Les Nantais se sont idéalement lancés dans le championnat de L2 de football qu'ils découvraient lundi grâce à leur large victoire (5-0) sur de faibles Rémois, et se sont réconciliés avec leur public après une année de conflit clôturée par la descente. — Frank Perry AFP/archives

Mardi soir, une émission spéciale sur les Canaris avait lieu sur Europe 1, en direct  de la place du Commerce à Nantes. Autour de l’animateur Alexandre Delpérier, plusieurs journalistes, joueurs du FC Nantes et un dirigeant du club: Pascal Praud, le directeur général délégué. Le président nantais Waldemar Kita était invité mais a finalement renoncé…


>> L'émission est à écouter ici

 

Pendant près d’une heure, les invités évoquent tour à tour les bons résultats des Canaris en Ligue (2e au classement) et la relégation douloureuse en L2. Du classique. Guy Roux agrémentant le débat de quelques anecdotes, n’ayant souvent aucun lien avec le FC Nantes… 21 h 35: Europe 1 décide de donner la parole à Florian, un supporter nantais. Pour l’anecdote, ce dernier est sur place et demande à venir en plateau. Mais, Pascal Praud refuse menaçant de quitter les lieux si ce dénommé Florian s’installe à ses côtés…

 

Pascal Praud, escorté par deux gardes-du-corps

Le supporter (au téléphone à côté du chapiteau abritant l’émission!) regrette le départ des ex-Nantais comme Laurent Guyot (ex-directeur du centre de formation parti entraîner Boulogne) et dénonce assez vite les méthodes et le passé nébuleux du président Waldemar Kita (dépôt de bilan à Lausanne). Mais, il est coupé subitement par les techniciens d’Europe 1…

 

Pascal Praud – qui aurait fait signe avec ses doigts d’interrompre ce supporter, selon certains témoins – tente de lui répondre. Laurent Guyot? «C’est lui qui a souhaité partir…», répète l’ancien journaliste de TF1. Cette phrase déclenche la colère d’une vingtaine de supporters. «Menteur! Casse-toi! Le FC Kita, on n’en veut pas!», scandent-ils, obligeant Alexandre Delpérier à lancer un jingle. Le service de sécurité entoure le plateau pour éviter tout débordement. Quelques minutes après, il est question de l’équipe de France de football… Pendant ce temps-là, Pascal Praud, escorté par deux gardes-du-corps, rejoint son appartement, situé tout près de la Place du Commerce….