« Ce n'est pas maintenant que je vais commencer à douter »

Recueilli par David Phelippeau

— 

Malgré de nombreuses occasions, l'attaquant du FC Nantes, âgé de 34 ans, n'a toujours pas ouvert son compteur but.
Malgré de nombreuses occasions, l'attaquant du FC Nantes, âgé de 34 ans, n'a toujours pas ouvert son compteur but. — J.-S. EVRARD / 20 MINUTES

Lundi soir, à Tours (1-1), vous avez manqué deux grosses occasions. Vous vous en voulez ?

J'ai regardé les images. La première, je ne pouvais pas faire mieux. J'étais un peu excentré. En revanche, sur la deuxième, je m'en veux. J'étais à six mètres du gardien. J'aurais dû placer le ballon et non tirer en force. Je n'ai pas le droit de manquer ça. A l'extérieur, on sait qu'on n'a pas cinquante mille occasions.

Aucun but en quatre matchs en tant que titulaire. Doutez-vous ?

J'en ai connu d'autres... Ce n'est pas maintenant que je vais commencer à douter. Le point positif, c'est que j'ai des occasions. Je n'ai pas encore les jambes pour me les créer moi-même, mais quand je les aurai, ça roulera. Lundi, si on était rentré avec aucun point, je me serais dit que j'avais un peu gâché le boulot de mes partenaires. Un attaquant est là pour finir le boulot... Quand, on ne marque pas, ça fout tout en l'air !

Le poste d'attaquant est ingrat...

On a un boulot pas facile, mais on connaît les risques du métier. Il faut assumer. Au regard de la première mi-temps de l'équipe, ce n'est pas correct de ma part de ne pas avoir marqué.

Darcheville n'est-il pas encore davantage surveillé en L2 ?

C'est sûr. Sur le terrain, on voit que les défenseurs resserrent sur moi. Je m'y attendais. En ce moment, je retrouve le rythme. Je dois m'habituer à la L2. Je n'y ai pas joué depuis 2001 (avec Lorient). Quand vous venez de Ligue 1, tout le monde pense que ça va être facile. Ce n'est pas le cas. Il faut que je m'adapte. Je ne suis pas inquiet. Moi, mon premier souci c'est de donner le maximum. Les buts vont venir, j'en suis sûr. Après, je préfère en rater mais me défoncer sur le terrain. Rester dans la surface à attendre et marquer juste des buts, ce n'est pas mon truc. J'ai l'impression de ne servir à rien. Je suis aussi là pour participer au jeu et créer des espaces pour les autres. W