Frau s'est rendu indispensable au Losc

— 

C'est une drôle de trajectoire qui rend bien des services au Losc. Tricard cet été, Pierre-Alain Frau est en passe de s'imposer comme l'avant-centre titulaire des Dogues. A Boulogne, dimanche, l'ancien Sochalien y est allé de son doublé (2-3). Une performance remarquable, qui s'ajoute au seul but du match contre Sochaux (1-0) et à celui qui a permis au Losc d'arracher un point contre Nice (1-1) en toute fin de rencontre. Contre les Aiglons et les Lionceaux, c'est sa qualité technique qui a fait la différence. A la Libération, dimanche, c'est sa capacité à être au bon endroit au bon moment. « Sur mes buts, j'ai bénéficié d'un peu de réussite dans la mesure où le ballon m'est revenu dans les pieds à chaque fois », convient l'attaquant.

Une réussite qui le fuit depuis son départ du Doubs il y a quelques saisons. A Lyon, mais surtout à Lens et Paris, « PAF » s'est perdu en route. De quoi profiter au maximum de sa réussite actuelle. « Personnellement, je poursuis ma série, je savoure, mais je ne veux pas qu'elle s'arrête. Je vais continuer à travailler pour qu'elle perdure », prévient Frau. Le nouveau statut de ce joueur, l'entraîneur des Dogues s'en accommode facilement. « Ce n'est pas une surprise, on connaissait son potentiel. On peut penser que ces deux mois difficiles lui ont servi », analyse Rudi Garcia. « Ça m'a un petit peu vexé », confirme Pierre-Alain Frau. Aujourd'hui, ce sont les défenses de Ligue 1 qui en font les frais. W

A. M.