La jeune pousse doit se fortifier

Floréal Hernandez

— 

G. VARELA / 20 MINUTES

Un statut à confirmer. Les performances de Thomas Heurtel sous le maillot de la SIG vont être scrutées cette saison. Prêté par Villeurbanne, le meneur de 20 ans est considéré comme l'un des jeunes basketteurs français les plus prometteurs. L'an dernier, il a été désigné meilleur espoir de Pro A. Cet été, il est revenu médaillé d'argent de l'Euro des 20 ans et moins. Et le quotidien L'Equipe lui octroie la première place de son quinté des « jeunes talents pleins de promesses mais qui doivent assumer un changement de statut ».

A Strasbourg, Thomas Heurtel vient donc pour parfaire son apprentissage. « C'est très intéressant pour nous de placer Thomas à la SIG, explique Pierre Grall, le directeur exécutif villeurbannais. Frédéric Sarre saura le pousser vers les progrès qui lui restent à réaliser pour se rapprocher du niveau professionnel international. » Aux côtés de l'entraîneur strasbourgeois, Steeve Essart jouera un rôle de tuteur pour Thomas Heurtel. « Il me donne des conseils, m'aide. Il n'y a pas de concurrence entre nous, se réjouit le jeune meneur. Avec Steeve, on a des jeux complémentaires. »

Face à Francfort (76-67), dimanche, pour le dernier match de préparation de la SIG, la jeune recrue, formée à Pau, a laissé parler son talent avec 22 points et 6 passes décisives. Mais a aussi perdu huit ballons. « Il ne faut pas qu'il confonde vitesse et précipitation, note Steeve Essart. Mais ça va venir, il est sur la bonne voie. » Le meneur guyanais veut l'aider à contrôler sa « fougue mais sans lui enlever son agressivité, sa vitesse et sa percussion ».

A quatre jours de la première sortie de la SIG en Pro A face à Nancy, Thomas Heurtel commence à trouver ses marques avec ses coéquipiers. « On devient une vraie équipe », juge-t-il. A Pau, il a développé, la saison dernière, des affinités dans le jeu avec Alain Digbeu. Depuis les premiers entraînements strasbourgeois, il en noue de nouvelles avec l'ailier-fort Sacha Giffa. « C'est facile. Il a de l'expérience. On se comprend mutuellement sur le parquet. » Pour Thomas Heurtel, le meilleur moyen de confirmer son potentiel est de viser le haut du classement avec la SIG. « Je veux jouer les play-offs. C'est pour ça que je suis venu à Strasbourg », clame celui qui a connu la relégation avec les Palois, l'an dernier. W