Battu, Lens relativise

— 

Bien sûr, comme au Mans la semaine dernière, Lens vient encore de ne récolter qu'une défaite (0-2). Mais le revers face à Lyon, samedi (0-2) n'a franchement pas traumatisé les Lensois. « On ne va pas jouer notre championnat contre l'OL », explique Jean-Guy Wallemme. Après une semaine intense, entre entretiens individuels et début de bagarre dans le vestiaire, l'entraîneur artésien n'a pas chômé. Et l'équipe qu'il avait construite pour affronter les coéquipiers de Sydney Govou a tenu la route. A l'image de Kanga Akalé, titularisé en meneur de jeu, franchement bon pendant une heure. Mais le fossé était trop grand pour se permettre de rater un penalty (Demont) et de manger trois belles opportunités (Jemaa) en une seule mi-temps, la première. « On n'a pas su forcer le destin », veut croire Wallemme. En attendant, les Lensois (17e) glissent vers le fond du classement. Ils n'ont plus de marge sur la zone rouge. Et ça, le public de Bollaert peut difficilement s'en contenter. W

A. M.