Le Stade Toulousain relève la tête

— 

Bien sûr, tout n'a pas été parfait pour l'équipe de Toulouse, samedi à Montpellier (12-30) lors de la 9e journée du Top 14. Le Stade a baissé de pied après la pause. En encaissant deux essais héraultais, il a aussi laissé filer le point de bonus offensif qui lui semblait promis après les trois réalisations inscrites lors des seize premières minutes par Florian Fritz, Vincent Clerc et Louis Picamoles. Mais le Stade a chassé quelques-uns des nuages qui obscurcissaient son ciel, à une semaine de la réception des Anglais de Sale en Coupe d'Europe. « On devait absolument réussir un résultat, glisse Guy Novès, manager général du Stade Toulousain [5e du Top 14]. On a fait preuve de clairvoyance, d'intelligence et d'alternance dans le jeu. » Ce succès a certes été acquis devant l'avant-dernier du championnat. Mais n'oublions pas que Montpellier avait tout de même gagné ces trois premiers matchs au stade Yves-du-Manoir cette saison, face à Perpignan, Biarritz et Toulon. W

N. S.