JO: Quand Lula pique le slogan d'Obama

EN BREF Le président brésilien n'avait pas d'autres idées pour soutenir la candidature de Rio...

La rédaction sport

— 

Le président brésilien, Lula(à gauche), au côté de Barack Obama, lors du sommet du G20, le 24 septembre 2009 à Pittsburg.
Le président brésilien, Lula(à gauche), au côté de Barack Obama, lors du sommet du G20, le 24 septembre 2009 à Pittsburg. — C.Wattie/REUTERS

La lutte pour l'obtention des JO peut donc pousser les chefs d'Etat au plagiat. Le président brésilien, peut-être à court d'idées pour soutenir la candidature de la ville de Rio, pour les Jeux de 2016, s'est réapproprié le «Yes we can» de Barack Obama. Le président des Etats-Unis aurait pu lui aussi le ressortir pour soutenir Chicago, également candidate à l'organisation des JO.

«Jamais le Brésil et Rio dans ses précédentes candidatures aux JO n'a été mieux préparé qu'aujourd'hui. Il n'y a pas seulement en anglais que l'on peut dire «Oui, nous pouvons», a lancé Lula à Copenhague, où il défendra vendredi le dossier carioca devant les membres du CIO. J'ai 63 ans et jamais je n'ai vécu un moment où le Brésil était dans une telle santé économique, où les Brésiliens avaient autant confiance en eux. Nous allons changer les bidonvilles en banlieues, changer nos mentalités, donner une chance à la jeunesse et les JO seront un accélérateur.»