Avec ou sans combinaison, les nageurs ont le choix au championnat d'Europe en petit bassin

EN BREF Alors qu'elles sont interdites par la Fédération internationale à partir du 1er janvier...

Avec agence

— 

Leveaux et Bernard à la fin de la finale olympique du 50 m à Pékin en août 2008. Le Brésilien Cesar Cielo qui vient de devenir champion olympique est en larmes.
Leveaux et Bernard à la fin de la finale olympique du 50 m à Pékin en août 2008. Le Brésilien Cesar Cielo qui vient de devenir champion olympique est en larmes. — Jason Reed / Reuters

La France ne fait décidément pas les choses comme tout le monde. Lundi, le directeur technique national Christian Donzé a annoncé que les nageurs engagés au championnat d'Europe en petit bassin, en décembre à Istanbul, pourront utiliser ou non la combinaison 100% polyuréthane. «Nous ne donnerons pas de consignes aux nageurs sur le port ou non de la combinaison lors des Championnats d'Europe mais également lors des épreuves de Coupe du monde, explique Christian Donzé. Ce sera à chacun de décider à moins qu'ils ne s'entendent entre eux sur une position commune.»

Retrouvez tous les articles sur l'affaire des combinaisons en cliquant ici

Cette annonce vient encore un peu plus perturber l'histoire déjà compliquée du port de la combinaison supersonique. Fin août, la Fédération française déclarait pourtant qu'elle allait s'aligner sur la décision de son homologue internationale. La Fina va interdire les combinaisons à partir du 1er janvier 2010. Les nageurs devront ainsi porter des cuissards, pour les messieurs, et pour les femmes, un vêtement à bretelles, qui ne doit pas couvrir le cou et les épaules et s'arrêter au-dessus du genou. Reste à savoir si les nageurs réussiront à s'accorder au sein de cette cacophonie.