Toulalan, en arriète toute

Stéphane Marteau

— 

Et si le meilleur défenseur central de l'OL n'était autre que Jérémy Toulalan. Convaincant à ce poste il y a deux semaines face à la Fiorentina (1-0) lorsqu'il avait remplacé au pied levé Mathieu Bodmer, le milieu de terrain a encore assuré un excellent intérim, samedi, en seconde période du match contre Toulouse (2-1). Coupable sur le but inscrit par Sissoko, Bodmer a dû céder sa place à la pause en raison d'adducteurs douloureux, obligeant encore une fois la « Toul » à jouer les pompiers de service. « C'est un sacré client, car il a remis de l'ordre dans la défense qui était un peu hésitante », constate le président Aulas. Demain, à Debrecen en Ligue des champions, Claude Puel n'aura pas d'autres alternatives que d'aligner une charnière Cris-Toulalan. L'entraîneur lyonnais est en effet confronté à une incroyable cascade de blessés en défense centrale. Outre Bodmer, il doit faire face aux absences prolongées de Jean-Alain Boumsong (adducteurs) et de Cleber Anderson.

Revenu cet été du Brésil avec une déchirure à un mollet, ce dernier avait effectué la semaine dernière son retour avec l'équipe réserve. Mais il souffre d'une blessure à une épaule qui va l'obliger à passer sur le billard et l'éloigner des terrains jusqu'en janvier. « C'est un problème qu'il a ramené du Brésil et nous ne le savions pas », a indiqué Claude Puel, passablement contrarié. S'il avait été alerté plus tôt, le staff rhodanien aurait réfléchi à deux fois avant de prêter John Mensah à Sunderland. W