Il marque à l'insu de son plein gré

David Phelippeau

— 

Le défenseur nantais, Rémi Mareval a marqué samedi sur une action improbable.
Le défenseur nantais, Rémi Mareval a marqué samedi sur une action improbable. — J.-S. EVRARD / 20 MINUTES

Il va créer le buzz sur Internet. On joue depuis à peine huit secondes, samedi soir, entre le FC Nantes (leader) et Nîmes (17e), à la Beaujoire. Sur le coup d'envoi, l'attaquant nantais Monsef Zerka fait une passe en retrait. Le ballon roule en direction de Rémi Mareval. Alors qu'il a la consigne de mettre un long ballon sur un côté, le défenseur nantais dévisse complètement son tir. La suite, c'est l'intéressé qui la raconte. « Quand j'ai vu que je l'avais mal mise, j'ai regardé Djamel (Abdoun) et je lui ai dit : "je vais me faire tuer par le coach !". Puis, quand on a regardé le gardien, on a vu qu'elle était dedans ! »

Le gardien nîmois Nicolas Puydebois en tombe à la renverse dans ses filets. Le rebond de cette frappe, tirée de plus de 60 m, l'a complètement trompé. « Un but venu d'ailleurs », selon le milieu de terrain Stéphane Darbion, auteur de la deuxième réalisation nantaise. Mais surtout une incroyable bourde de Puydebois. « Si je pouvais effacer ces premières secondes de match, je le ferais », soufflait-il, navré, à l'issue de la rencontre. Tellement occupé à disserter de sa présumée mauvaise passe avec son coéquipier Djamel Abdoun, Mareval, lui, n'a même pas été spectateur de son « chef d'oeuvre ». « Je ne sais pas comment il est rentré, je ne l'ai pas vu... » Il en aura sans doute l'opportunité dans les heures à venir soit à la télévision, soit sur certains sites Web. Hier après-midi, la vidéo avait été visionnée plus de 15 000 fois sur Dailymotion. Un buzz qui devrait en revanche coûter très cher à Nicolas Puydebois, s'il respecte sa parole... « A la fin du match, j'ai dit à mes copains qu'à chaque fois que je passerai au zapping, je mettrai 10 euros dans la cagnotte, déclarait le portier des Crocos. Ça va me coûter cher, mais il faut assumer. » W