Tapie pas très attiré par le «bazar niçois»

FOOTBALL L'ancien président de l'OM dément son arrivée au sein du club niçois...

R.S.

— 

M. Peyrelevade a rappelé que M. Tapie avait bénéficié d'une importante plus-value puisqu'il avait acheté la firme allemande 1,6 milliard de francs en 1990 et l'avait revendu 2,085 milliards trois ans plus tard.
M. Peyrelevade a rappelé que M. Tapie avait bénéficié d'une importante plus-value puisqu'il avait acheté la firme allemande 1,6 milliard de francs en 1990 et l'avait revendu 2,085 milliards trois ans plus tard. — Jacques Demarthon AFP/Archives

Dès qu’une crise éclate à l’OGC Nice, le nom le Bernard Tapie revient régulièrement du côté du club azuréen depuis quelques mois. Mais à chaque fois, l’annonce de l’arrivée de l’ancien président de l’OM est démentie par Nanard.

«Qu’on se le dise, je ne suis pas intéressé, lâche Bernard Tapie dans une interview accordée à Nice-Matin. Et je n’ai surtout pas envie d’entrer dans une nouvelle galère. A l’OGCN, on a besoin de sérénité, et déjà, dans l’état actuel des choses, ce n’est pas gagné. Aujourd’hui, si les joueurs sont mauvais, ils ne sont manifestement pas les seuls. Alors je ne vois pas quel rôle constructif je pourrais bien jouer dans un tel bazar», explique l’homme d’affaires.

Selon RMC, Bernard Tapie aurait contacté le président démissionnaire du Gym pour lui racheter ses parts (5%). Le 22 avril dernier, il avait déjà évoqué un éventuel retour dans le milieu du football dans les colonnes du Point.