Une défense d'intérimaires

Nicolas Stival

— 

Yohann Pelé sous les couleurs de Toulouse, en 2009
Yohann Pelé sous les couleurs de Toulouse, en 2009 — DDM / M. VIALA

Malgré une arrière-garde totalement remaniée, le TFC a battu Le Mans (2-0), sans que Yohann Pelé, excellent ce dimanche, n'encaisse de but. « La défense a globalement été très satisfaisante, relève Alain Casanova. Elle a été très peu prise à la faute. Mais il faut encore améliorer certaines attitudes. »

Plutôt logique, lorsqu'on sait que le jeune latéral gauche Franck Tabanou est un ailier de formation. Dans l'axe, Dany Nounkeu évoluait la saison dernière en CFA à Pau, alors qu'Etienne Capoue joue d'habitude au milieu. Seul le polyvalent Daniel Congré, titularisé à droite, connaît tous les rouages de son poste. Cet assemblage hétéroclite devrait être reconduit lors des trois prochains matchs, à Lyon samedi, puis face au FC Bruges (Ligue Europa) et devant Lorient.

Albin Ebondo (entorse cheville), Mauro Cetto (opéré hier d'une fracture de la clavicule, trois mois d'absence), Mohamed Fofana (fatigue générale) et Cheikh M'Bengue (lésion cuisse) ne reviendront pas d'ici la trêve internationale (du 4 au 18 octobre), même si un léger espoir existe pour le dernier. « La défense va chaque fois passer un test », souligne Casanova, qui envisage le recrutement d'un joker au poste de latéral droit « si le besoin s'en fait sentir et que financièrement, le président (Sadran) peut et veut le faire ». W