Le Stade Nantais démarre bien avec son équipe de jeunes

— 

C'est un bon début. Dimanche, le Stade Nantais rugby est allé s'imposer à Orsay (16-8) pour son retour en Fédérale 2, deux ans après une relégation pour raisons financières. Un succès précieux dans la course au maintien, d'autant que l'adversaire de cette première journée était lui aussi un promu. « C'est un bon match de reprise, apprécie Emmanuel Patte. Il fallait marquer le coup, et éloigner Orsay tout de suite en gagnant chez eux. Dans le contenu, on a retrouvé les mêmes choses qu'en amical, on a été forts en touche, notre pack a rivalisé, et nos trois-quarts ont montré de la vitesse. On a été moins bons dans les déplacements au pied. » Et cette performance, le Stade l'a réalisée avec un groupe jeune, puisque deux joueurs de 18 ans, et un autre de 19 étaient alignés. « Pour moi, à 18 ans, on n'est plus jeune, justifie l'entraîneur nantais. On est majeur. C'est ce que j'ai dit aux gars : s'ils sont là, c'est parce qu'ils ont la maturité pour. D'ailleurs, mon capitaine a seulement 23 ans. Même si des joueurs plus anciens sont là pour garantir le projet. » L'amalgame semble en tout cas s'être fait rapidement dans le groupe nantais, qui visera cette année le maintien. Une performance qui passera par un bon parcours face aux promus. Et justement, ce week-end, c'est le voisin Trignac qui se déplacera à Nantes. « Derby ou pas, ce n'est pas mon problème, on a interdiction de perdre ce match », tonne Emmanuel Patte. Les Trignacais sont prévenus. W

J. R.