Semenya serait bien hermaphrodite

EN BREF Un journal australien lève le voile sur l'affaire Caster Semenya en affirmant que l'athlète serait mi-homme, mi-femme...

la rédaction sport
— 
La sud-africaine Semenya, médaille d'or sur le 800 m des Mondiaux de Berlin le 19 aoûit 2009. 
La sud-africaine Semenya, médaille d'or sur le 800 m des Mondiaux de Berlin le 19 aoûit 2009.  — reuters

Les instances internationales avaient assuré que les résultats des tests pratiqués sur la championne du monde du 800 mètres ne tomberaient que le 21 novembre. Pourtant, le Sydney Morning Herald Tribune assure détenir les rapports médicaux permettant de répondre aux interrogations. Caster Semenya serait hermaphrodite. 

Selon ces rapports, Caster Semenya ne posséderait pas d'ovaire mais des testicules internes. Si l'information était avérée, l'athlète perdrait son titre et ne serait plus autorisée à concourir dans les catégories féminines. En effet, les testicules produisent de la testostérone et avantage donc l'athlète par rapport à ses concurrentes.