Du côté des supporters serbes: «L'équipe de France? Pfffff!»

FOOT Les supporters serbes pas vraiment fans des Bleus...

Pierre Koetschet

— 

Le 12 octobre 2005, les supporters serbes brûlent un drapeau bosniaque au stade Marakana à Belgrade (Serbie)
Le 12 octobre 2005, les supporters serbes brûlent un drapeau bosniaque au stade Marakana à Belgrade (Serbie) — D. SAGOLJ
De notre envoyé spécial à Belgrade (Serbie)

En contrebas du Marakana, Milan boit des bières avec ses copains. Il est 14h. Ce n’est ni la première tournée, ni la dernière. «On se détend un peu, on a fait beaucoup de route pour venir. On vient de République serbe (de Bosnie) pour le match.» Milan a une coupe de militaire, comme ses copains. Un tee-shirt rouge avec des kalachnikov imprimées dans le dos, comme ses copains. Sur le devant, c’est le nom de notre village. Et au dessus, il y a écrit Serbie, parce qu’«on appartient à la nation serbe».

Autant dire que l’équipe de France, Milan s’en fout un peu. «Le plus important, c’est l’équipe de Serbie. Elle est fantastique.» «L’équipe de France? Pfffff!», rajoute son pote Dragan, une tête de commando paramilitaire. «On ne sait même pas s’il sont Français.» Un problème de couleur de peau? «Bof, de toute façon, on est meilleurs que vous. Ce soir on va gagner 3-0.»

«Bof, de toute façon, on est meilleurs que vous»

Dans la rue qui serpente entre villas cossus et HLM staliniens jusqu’au Marakana, les vendeurs à la sauvette installent leurs stands de colifichets nationalistes. Il y a du dinar à se faire ce mercredi: en cas de victoire, la Serbie sera officiellement qualifiée pour la Coupe du monde 2010, et ça, tout le monde l’attend. «Ce sera la première fois que nous disputerons une compétition internationale sous le nom de Serbie (En 2006, c’était la Serbie-Monténégro, ndlr)», explique Bojan. Vu la ferveur, autant dire que Domenech et ses troupes n’auront qu’un rôle de faire-valoir au Marakana.