« Je mettrai tout en oeuvre pour réussir »

Recueilli par David Phelippeau

— 

« On a pris du retard sur le plan du jeu et des résultats », admet Waldemar Kita.
« On a pris du retard sur le plan du jeu et des résultats », admet Waldemar Kita. — J-S. EVRARD / 20 MINUTES

Au FC Nantes, on fait profil bas depuis la relégation en Ligue 2. Waldemar Kita et ses collaborateurs ont opté pour la discrétion. Hier, le président s'est tout de même prêté au jeu des questions-réponses. Le ton est étrangement mesuré, les déclarations très prudentes. Les dirigeants du FCN tentent-ils de se refaire une image ?

G

Le mercato « Cette période de transition a été difficile. Entre ceux qui veulent partir et ceux qui arrivent, c'est dur à gérer. Quand vous payez pendant deux mois tout ce monde, vous vous mettez en danger financièrement. Le stage à Annecy m'a donné raison. On avait besoin de donner du sang neuf à ce club. Il nous fallait des joueurs qui ont faim, qui ont des ambitions nouvelles. Il fallait innover. Je ne pouvais pas rester avec tous ces joueurs qui ont connu la relégation. Pour leur bien et celui du club, il fallait qu'ils partent. »

G

Le début de saison « Il est mitigé. Je serai content quand on obtiendra des bons résultats. On peut faire beaucoup mieux. On a pris beaucoup de retard sur le plan du jeu et au niveau des résultats. Le mercato y est pour beaucoup. Gernot Rohr [notre entraîneur] est d'accord avec moi sur ce point. Mais je sens toutefois qu'une âme est en train de prendre forme au sein de cette équipe. »

G

Encore près de 35 professionnels « Ce n'est pas comme ça qu'il faut analyser la chose. En effet, il y a une dizaine de joueurs du centre de formation qui sont professionnels. Cependant sur ces dix gamins, un ou deux seulement peuvent jouer avec les pros. Les autres ne sont pas encore prêts. Ça, je l'affirme depuis bien longtemps. Jacky Bonnevay [directeur du centre de formation] et Gernot Rohr me l'ont confirmé. »

G

Un public de moins en moins hostile « Les gens s'aperçoivent que je continue à faire progresser le club dans beaucoup de domaines. Je ne sais pas si je vais réussir, en tout cas, je mettrai tout en oeuvre pour cela. Les gens ont compris qu'il fallait arrêter de critiquer. Quant aux sifflets d'une partie du public contre la Brigade Loire, c'est la justice tout simplement. Moi, je suis toujours respectueux. Les gens de La Brigade, je les ai reçus. J'ai essayé de discuter avec eux, mais ça finit toujours en insultes. » W