« La concurrence existe à tous les postes. Ça fait partie du truc »

— 

Titulaire l'an dernier, il a repris sa place en charnière centrale, à droite, sous les ordres de Gilbert Gress puis de Pascal Janin. Mais on l'a senti moins serein. Son duo avec Sikimic n'a pas convaincu. Cette entame en demi-teinte, il l'explique par les changements de schéma tactique : une défense avec un libéro ou en zone, un pressing défensif moins efficace que l'an dernier. Le frère de Yohann, gardien de Toulouse, a plutôt bien encaissé la préparation physique de Gress. « Un peu spéciale, avoue-t-il. On va voir sur le long terme. » La concurrence représentée par Bellaïd et Maire ne l'effraie pas : « Elle existe à tous les postes. Ça fait partie du truc. » D'autant qu'il se dit capable d'évoluer aussi sur le côté gauche de la défense centrale. W