Hermaphrodite ou pas: Caster Semenya en rigole

EN BREF La championne du monde du 800 mètres ne semble plus affectée par la polémique concernant son sexe...

La rédaction sport

— 

La sud-africaine Semenya, médaille d'or sur le 800 m des Mondiaux de Berlin le 19 aoûit 2009. 
La sud-africaine Semenya, médaille d'or sur le 800 m des Mondiaux de Berlin le 19 aoûit 2009.  — reuters
L'art du contre-pied. On pensait la Sud-Africaine Caster Semenya effondrée après avoir été suspectée d'être un homme. En fait, pas du tout selon elle: « Je vois tout cela comme une plaisanterie, cela ne me vexe pas. Dieu m'a faite comme je suis et je m'accepte. Je suis qui je suis et j'en suis fière», a déclaré la championne sud-africaine dans une interview au magazine You où elle pose en talons aiguilles et jean moulant. Une image qui contraste avec les descriptions de ses épaules carrées, de sa forte pilosité et de sa voix grave. Et l'athlète semble y prendre goût: «J’aimerais m’habiller plus souvent et porter de belles tenues mais je n’en ai pas souvent l’opportunité. J’aimerais aussi apprendre à me maquiller moi-même.»

Les test en cours

La (toujours) championne du monde du 800 mètres semble donc épanouie malgré la campagne de presse qu'elle a déchaînée. En revanche, quand on lui demande des précisions sur les tests de féminité qui doivent être pratiqués sur elle, la demoiselle se referme: «Je ne veux pas parler des tests, je n'y pense même pas.»