Boulogne est au point sur le buzz

— 

« On n'a pas l'embarras du choix, ce serait prétentieux. Mais au moins, on a le choix. » Jean-Jacques Fiolet, le directeur général de Boulogne, peut être rassuré : l'USBCO attire maintenant les sponsors. Pour sa première saison en L1, le club de la Côte d'Opale, qui n'avait personne pour garnir son maillot, s'était résolu à floquer un point d'interrogation sur les tuniques de l'équipe. Une initiative originale qui lui a permis d'attirer la société Rabot-Dutilleul pour les matchs contre Saint-Etienne et Auxerre. Et de conclure un deal avec l'entreprise Sedea pour les six derbys de la saison.

Un partenaire plus régulier devrait rejoindre l'USBCO prochainement. « Ce point d'interrogation nous a ouvert des portes. Certains se sont renseignés alors qu'ils pensaient que c'était au-dessus de leurs moyens. C'est une idée collective : on ne voulait pas jouer avec un maillot vide, ou mettre sur le devant un sponsor qui avait payé le prix pour être derrière », explique Jean-Jacques Fiolet. W

A. M.