Djibril Cissé victime de cris de singes et de jets de bouteilles

EN BREF Ça s'est passé en Grèce...

La rédaction sport

— 

 Djibril Cissé, le 27 mai 2008, lors du match amical entre les Bleus et l'Equateur.
 Djibril Cissé, le 27 mai 2008, lors du match amical entre les Bleus et l'Equateur. — REUTERS

A peine arrivé au Panathinaïkos, Djibril Cissé est au cœur d’une sale affaire. L'attaquant international français affirme avoir été victime de remarques racistes, de cris de singe et de jets de bouteille après un match amical dimanche. Piqué au vif, Cissé aurait alors répondu en lançant en retour une bouteille sur un groupe de supporters de l’Olympiakos Volos.


Cissé va pas saisir l'UEFA

«Je ne suis pas venu en Grèce pour essuyer des attaques racistes et pour que les supporters poussent des cris de singe à chaque fois que je touche la balle, a déclaré Cissé. C'est la première fois de ma carrière que je suis traité de la sorte. Ce qui s'est passé aujourd'hui (dimanche, ndlr) ne restera pas impuni.» Le joueur avait un temps menacé de saisir l'UEFA, avant de se rétracter compte tenu du caractère non-officiel de la rencontre.

Sous contrat pour 4 ans avec le Panathinaïkos, Cissé a marqué le but de son équipe (défaite 2-1 contre Olympiakos Volos) avant de se diriger vers la tribune adverse. «Je suis venu dire aux supporters de se taire et ils m'ont jeté des bouteilles. Je leur en ai jeté une en retour», a affirmé Cissé. L'Olympiakos Volos a fustigé l'action du groupe de supporters. De son côté, l'entraîneur du Panathinaïkos a critiqué Cissé pour avoir répondu à la provocation des supporters.