Le Brésil valide son ticket... Le Portugal toujours plus mal...

FOOTBALL Le tour des stades des éliminatoires de la Coupe du monde 2010 en vidéo...

R.S.

— 

Le défenseur brésilien Luisao, lors d'un match contre l'Argentine, le 5 septembre 2008 à Rosario.
Le défenseur brésilien Luisao, lors d'un match contre l'Argentine, le 5 septembre 2008 à Rosario. — E.Marcarian/REUTERS
Danemark 1 – 1 Portugal: Cristiano Ronaldo toujours muet



Brillant en club, le Ballon d’Or 2008 n’est jamais le même joueur en sélection. Malgré une nette domination d'ensemble, son équipe ne s'est pas rassuré et reste en position très précaire pour se qualifier au Mondial. Sans l’égalisation de Liedson, à quatre minutes de la fin, les dégâts auraient été beaucoup plus importants pour les Portugais, désormais 4es de leur groupe, à 4 points de la 2e place. Les barrages sont encore loin.





Argentine 1 – 3 Brésil. La Seleçao valide son billet



C’est quasiment inscrit dans les règlements Fifa. Une Coupe du monde ne peut se disputer sans le Brésil. Pour officialiser sa qualification, la sélection auriverde a douché une équipe d’Argentine toujours aussi irrégulière sous les ordres de Diego Maradona. Menant 2-0 à la pause, grâce à Luisao (24e) et Luis Fabiano (30e), les Brésiliens ont tué le match après l’heure de jeu grâce au doublé de Luis Fabiano (68e). Si le Brésil s’envolera pour l’Afrique du Sud l’été prochain, l'Argentine, 4e, occupe pour l’instant la dernière place qualificative de la zone Amsud.





Georgie 0 – 2 Italie. Les malheurs de Kaladze



On pensait qu’avec ses deux buts contre son camp face à la France en Coupe du monde, Pierre Issa ne serait jamais égalé. C’est bien mal connaître Kakha Kaladze, le défenseur emblématique de la sélection géorgienne. Lui qui évolue au Milan AC et qui rêvait d’inscrire un but face à la Squadra n'a pas vraiment été compris. Son doublé permet à l’Italie de se rapprocher du Mondial.



Espagne 5 – 0 Belgique. Les champions d’Europe en démonstration

La Belgique n'a tenu qu’une mi-temps face aux champions d’Europe. A Séville, l’Espagne s’est assurée une place de barragiste grâce aux doublés des Valencians Villa et Silva et au but de Piqué. De quoi éviter toute mauvaise blague.
 


Suisse 2 – 0 Grèce. Les Helvètes aux commandes

Enfin une occasion de lever les bras pour Stéphane Grichting. Le défenseur auxerrois a débloqué la situation face à la Grèce, samedi soir à Bâle. Cette victoire permet à la sélection d’Hottmar Hitzfeld de prendre une option pour la qualification. En s’imposant à 11 contre 10, la Suisse reprend la tête de son groupe à son adversaire du soir.