Domenech: «Je ne vois pas ce qu'on peut faire de plus»

INTERVIEW Le sélectionneur français ne veut pas accabler son équipe après le match nul face à la Roumanie...

Propos recueillis par Pierre Koetschet

— 

Le sélectionneur de l'équipe de France, Raymond Domenech, lors d'une conférence de presse à Kaunas le 27 mars 2009.
Le sélectionneur de l'équipe de France, Raymond Domenech, lors d'une conférence de presse à Kaunas le 27 mars 2009. — I.Kalnins/REUTERS
Il n'y a pas eu que de la malchance ce soir (samedi)?
Quand on a autant d'occasions de buts, quand l'équipe construit autant, je me dis qu'il y a la malchance, le manque de réussite. Il y a ce petit truc qui fait qu'on la met au fond ou on la mais pas au fond. En ce moment ça ne roule pas trop à ce niveau là.

Mais cela fait un petit moment que cela ne roule pas...
Oui mais je connais peu d'équipes qui ont eu autant d'occasions que nous. Je ne vois pas ce qu'on peut faire de plus. Ce qu'on fait, c'est super, la qualité du match du jeu... Il y a peut-être une part de malchance

Mathématiquement c'est une très mauvaise opération...
L'objectif c'est de se qualifier. Mathématiquement, on est encore maîtres de notre destin (en passant par les barrages, NDLR).

Ca sent quand même les barrages...
L'important, c'est de se qualifier, quel que soit le moyen.

La deuxième mi-temps ne vous a pas déçu?

Il se passe ce qui se passe dans tous les matchs où une équipe domine sans marquer. finalement, cela a pesé un petit peu à la fin, avec moins de fraicheur.

Apres l'égalisation, est-ce que l'équipe n'a pas manqué de caratère?
Non, ce n'est pas ce que j'ai ressenti. On a encore eu des occasions, même à 1-1. personne n'a abandonné.

Pourquoi avoir préféré Gignac à Benzema?
C'est des choix. On a un groupe de 18 avec un secteur offensif intéressant. Il n'y a pas un seul attaquant, six ou sept peuvent jouer dans le secteur offensif.

Est-ce que vous attendiez plus de ceux qui sont entrés en jeu?

Non, ils ont apporté ce qu'ils ont pu dans l'état où ils sont.

Est-ce que le fait de n'avoir pris qu'un point ce soir modifie l'approche du match en Serbie?
Le mieux c'est toujours de gagner mais cela ne changera rien pour la Serbie.