une trêve internationale à bien négocier pour marseille

— 

Mandanda, Bocaly, Heinze, Niang, Diawara, Taiwo, Kaboré et Mbia. Ils sont huit internationaux de l'Olympique de Marseille appelés en sélection cette semaine. Après le match nul concédé contre Bordeaux (0-0, 4e journée de L1) dimanche au Vélodrome, les Phocéens ne retrouveront la compétition que le 12 septembre, avec un déplacement au Mans (5e journée de L1).

Comment gérer cette première trêve internationale de la saison ? « Quinze jours sans match, c'est toujours un peu gênant, surtout en début de championnat, reconnaît le latéral Laurent Bonnart. On perd une partie des nouveaux joueurs alors qu'ils essaient de prendre leurs marques... Le positif, c'est qu'il y a aussi des internationaux qui jouent peu avec l'OM et qui vont trouver du rythme avec leur sélection. » Comme le jeune latéral Garry Bocaly (21 ans), par exemple, retenu chez les Bleuets pour disputer les éliminatoires de l'Euro.

Mais cette coupure permettra également aux remplaçants marseillais de se montrer un peu plus à l'entraînement. Ils auront également l'occasion de gagner du temps de jeu lors du match amical organisé contre Monaco, vendredi à Cannes. « S'entraîner, c'est bien mais rien ne remplace la compétition même si j'ai un effectif réduit, indique le coach Didier Deschamps sur OM.net. J'incorporerai d'ailleurs certains joueurs de la CFA2 pour que nous soyons un peu plus nombreux. »

Quid alors du contenu des séances d'entraînement et de la condition physique des Olympiens ? Cette première trêve de la saison est généralement l'occasion de gommer les derniers petits retards de la préparation estivale. « Pour ceux qui restent, il y a quinze jours de travail. Pour le coach, s'il veut travailler tactiquement, c'est difficile car il ne lui reste qu'un petit groupe de joueurs. Mais le travail athlétique continue normalement, assure Christophe Manouvrier, le préparateur physique de l'OM. Au besoin, on fait des groupes de travail en fonction de l'état de forme des joueurs. »

Cette semaine, les Marseillais auront droit à un entraînement par jour, au lieu de deux habituellement. Un entraînement allégé mais qui sera compensé par « le match amical qui permettra aux joueurs de travailler l'aérobie et l'explosivité », poursuit Christophe Manouvrier.

A partir de la semaine prochaine, les entraînements reprendront sur un rythme plus soutenu avec le retour échelonné des internationaux. Il sera alors temps de faire un bilan au cas par cas. « On fera un gros travail de récupération pour qu'ils évacuent la fatigue des matchs et des voyages », confie Manouvrier. Un travail d'autant plus important que le mois de septembre s'annonce chargé avec cinq rencontres à disputer. Et pas des moindres. L'OM fera ses débuts en Ligue des champions contre le AC Milan et le Real Madrid. Alléchant. W

Jérémy Tordjman