Le Losc menace d'attaquer Canterbury

— 

C'est un mariage qui va se finir en eau de boudin. Sous contrat depuis juin 2008 avec la marque néo-zélandaise Canterbury, le Losc menace d'attaquer son équipementier en justice. « On ne se laissera pas faire », promet Jérôme Lestir, le directeur général adjoint des Dogues. Placé en liquidation judiciaire, la marque a été reprise il y a quelques jours par un groupe anglais, JD Sports. Depuis, si l'effectif professionnel lillois ne manque de rien et si les boutiques officielles sont garnies, impossible de trouver les tuniques des Dogues chez les grands distributeurs. « Ils ont repris les actifs, pas les passifs. C'est un tour de passe-passe », souffle Jérôme Lestir. Devant la menace d'une action au tribunal de Commerce de Paris, Canterbury, lié à Lille jusqu'en 2012, tente de trouver une porte de sortie avec les Lillois. « On devrait continuer comme ça jusqu'en juin. Mais la saison prochaine, on sera obligé d'avoir une des 3 ou 4 majors. A deux ans du Grand Stade, on va passer à autre chose », conclut Jérôme Lestir. W

A. M.