Damour va s'oxygéner en sélection

— 

Courtisé régulièrement par des clubs anglais, Loïc Damour prend son mal en patience avec les 18 ans strasbourgeois. Non convoqué chez les pros, l'équipe réserve ne jouant pas, le milieu offensif est retourné, le week-end dernier, faire ses classes avec sa catégorie d'âge. « Ce n'était pas évident mais ça s'est bien passé. » Aujourd'hui, il rejoint l'équipe de France -19 ans pour participer à la Sendai Cup au Japon et ne sera de retour dans la région que le 14 septembre.

« La sélection, c'est une bouffée d'oxygène, concède Loïc Damour. J'y prends du plaisir alors qu'ici je ronge mon frein. » L'an dernier, il n'a disputé que trente-six minutes en L2. Le tout avant décembre 2008 et réparti sur cinq matchs. Cette année, son pécule s'élève à vingt-six minutes à Laval. « Ce n'est pas tous les jours faciles. Mais je relativise et je continue de travailler », lâche-t-il posément. On le sent bouillir d'impatience d'avoir une nouvelle chance en Ligue 2. W

F. H.