Thierry Rey: «Riner en free fight? C'est spontané sans être mûrement réfléchi»

JUDO Thierry Rey, directeur du développement et du haut niveau au Lagardère Paris Racing, réagit à l'annonce de Teddy Riner...

Propos recueillis par Florent Bouteiller

— 

Le judoka français Teddy Riner, le 30 août à Rotterdam, lors de sa victoire en finale des championnats du monde.
Le judoka français Teddy Riner, le 30 août à Rotterdam, lors de sa victoire en finale des championnats du monde. — M.Kooren/REUTERS

 Le double champion Teddy Riner a annoncé ce matin dans l'Equipe qu'il pourrait faire du combat libre pour défier le champion du monde des  + 100 kg, le Japonais Satoshi Ishii.


Quelle a été votre réaction en lisant l'article sur Teddy ce matin?


Il a fallu que je me pose quelques minutes. J'ai été très surpris. Qu'il tente d'intégrer le XV de France ou de jouer en Pro A, pourquoi pas, mais là... Voilà un athlète qui vient de devenir champion du monde et qui au lendemain de sa victoire, s'enflamme. Il pratique un sport olympique superbe et il voudrait pratiquer un sport interdit dans plusieurs pays du monde (notamment en France) car trop violent? Il y a quelque chose qui cloche. Pour moi, c'est spontané sans être mûrement réfléchi. Et puis, il a 20 ans. Tout le monde le voit grand mais c'est un gamin.


Pour vous, ce serait donc un effet d'annonce, rien de plus?

Je ne sais pas. Il y a peut-être eu une provocation et comme il est sanguin, il a voulu y répondre. Maintenant, je crois qu'il ne faut pas monter le truc en épingle, nous les journalistes. Il faut surtout qu'il réfléchisse.  


Le fait que la star du judo se mette au Free Fight peut-il être bénéfique pour votre sport?

Sûrement pas. Il le fera pour lui, pour gagner plus d'argent, mais le judo n'aura rien à y gagner. Ne soyons pas dupes. C'est le système qui crée des situations aussi délirantes. Les judokas s'entraînent dur, souvent dans l'ombre, et ils gagnent peu d'argent. Alors, on voit tout de suite la motivation. En trois combats, les mecs qui décident de monter sur un ring pour se canarder se mettent à l'abri pour toute leur vie... Alors bien sûr, c'est tentant. Je ne dis pas qu'il faut être un paragon de vertu, suivre le Code moral à le lettre parce que sinon, on devient moine. Je crois en revanche qu'il y a un juste milieu et des questions à se poser sur le sens de sa carrière.  


Visiblement, il éprouve une certaine lassitude dans sa catégorie?


C'est vrai qu'aucun adversaire ne faisait le poids face à lui à Rotterdam. Il avait une démarche tacticienne au sortir de sa victoire et pour moi, c'était positif. Par ailleurs, si la concurrence a été faible aux championnats du monde, elle va se muscler d'année en année avec la machine des Jeux olympiques qui va se mettre en route. Enfin, même si Teddy a un palmarès superbe pour son âge, il a encore beaucoup de technique à acquérir. Avant de prendre une quelconque décision, il faut qu'il soit cinq fois champion du monde et champion olympique. Après, il pourra se fixer des challenges. S'il veut se les fixer maintenant, personne ne l'en empêche...