Asloum prêt à raccrocher les gants?

EN BREF Le boxeur français ne trouve plus de diffuseur et attaque Canal+...

La rédaction sport

— 

Le Français Brahim Asloum est enfin devenu champion du monde de boxe, à sa troisième tentative, en prenant la ceinture des poids mi-mouche WBA à l'Argentin Juan Carlos Reveco, tenant du titre, samedi soir au Cannet-Côte d'Azur.
Le Français Brahim Asloum est enfin devenu champion du monde de boxe, à sa troisième tentative, en prenant la ceinture des poids mi-mouche WBA à l'Argentin Juan Carlos Reveco, tenant du titre, samedi soir au Cannet-Côte d'Azur. — Valéry Hache AFP

Sans télévision, un boxeur n’est rien. Voilà en substance le message que tente de faire passer Brahim Asloum, qui menace de mettre un terme à sa carrière, selon son entourage. Le détenteur du titre WBA des mi-mouches n’est monté qu’une seule fois sur un ring en combat officiel depuis plus d’un an. N’ayant trouvé de diffuseur, son combat avait été retransmis sur Internet (en payant). En juillet 2008, il avait refusé une proposition de Canal+.

«Qu'est-ce que voulez qu'il fasse? Mettez-vous à sa place! Ils lui ont coupé sa carrière», estime Louis Acariès, son mentor, très remonté contre Canal+. «Lui, il a envie de continuer, mais avec un partenaire qui, du jour au lendemain, lui dit «On ne peut plus organiser», ce n'est pas possible.»

L'ancien champion olympique ainsi que la société qui gère son image, Starvision, ont assigné en avril la chaîne cryptée devant le tribunal de commerce de Paris. Son avocat, Me Robin, reproche à Canal+ d’avoir «abandonné Brahim au milieu du chemin».