la relève n'est pas encore bien assurée

Floréal Hernandez

— 

Deux nouveaux joueurs, Habib Bellaïd et Arnaud Maire, ont rejoint lundi le Racing. Ces arrivées de dernières minutes doivent permettre au club de vite oublier son début de saison raté (18e de L2). Certaines recrues estivales ont, toutefois, donné satisfaction. Bilan.

Arrivé le jour du départ pour le stage de pré-saison en Haute-Savoie, l'ex-Sochalien a vite pris ses marques sur le côté droit de la défense. Il a joué l'intégralité des six mat­chs disputés par le RCS en août. Défensivement, il lui arrive parfois d'être pris à revers par la vitesse de ses adversaires, mais son apport ­offensif n'est pas négligeable. Face à Sedan, un de ces centres est à l'origine de l'égalisation de David Ledy.

Le retour du milieu brésilien a occupé les dirigeants strasbourgeois pendant tout le mois de juillet. Son rendement est, pour l'heure, encore loin de ses ­pre­mières sorties avec le Racing en 2007-2008. Le joueur, qui enchaîne la Ligue 2 après la Japan League, a peut-être besoin d'une vraie coupure. Les quinze jours de trêve internationale devraient lui permettre de se remettre à flot. Il a récupéré le capitanat après la blessure de Stéphane Cassard.

Arrivé libre du Partizan Belgrade, le 31 juillet, le défenseur Milovan Sikimic a été de toutes les rencontres officielles du Racing. Mais ses performances laissent pour l'instant à désirer. On soupçonne Pascal Janin de l'avoir visé dans sa déclaration d'après match face à Sedan [nul 2-2] vendredi : « Certains ont montré des lacunes inquiétantes. » Le défenseur fait preuve sur le terrain d'une certaine ­lenteur et d'une lecture du jeu approximative. Sa relance n'est pas infaillible non plus. La concurrence de Bellaïd et de Maire s'annonce rude.

L'attaquant Nicolas Fauvergue et le milieu Seid Khiter sont arrivés deux jours à peine avant le début de la L2. Pour la réception de Châteauroux, les deux joueurs prêtés respectivement par Lille et Valenciennes étaient alignés par Gilbert Gress. Khiter s'est rapidement mis en évidence avec une passe décisive pour Magaye Gueye. Depuis, le milieu a plus de mal à concrétiser ses bonnes intentions. Celui qui adorait planter des buts contre Strasbourg - ça s'est vérifié avec Lens, Ajaccio et Vannes -, attend cette saison sa première réalisation en L2.

De son côté, Nicolas Fauvergue a réussi ses débuts avec deux buts en quatre apparitions. Contre Sedan, son absence s'est fait sentir. Point d'ancrage offensif, il pèse physiquement sur la charnière centrale adverse. Seul hic : son genou qui le fait souffrir. La trêve devrait le remettre d'ap­lomb.

Testé en matchs amicaux, le petit meneur de jeu (1,68 m), formé à l'Olympique lyonnais, s'est engagé avec le RCS le 20 août après avoir exploré d'autres ­pistes. Romain Dedola n'a pas encore joué en Ligue 2 ni en CFA avec l'équipe réserve. Il attend de faire ses premiers pas pros au RCS.

Tous deux sont arrivés le dernier jour du marché des transferts. Ils ne pourront effectuer leur première sortie sous le maillot Ciel et Blanc que le 14 septembre à Nantes. L'un comme l'autre postulent à une place en défense centrale. Pelé et Sikimic pourraient en faire les frais. W