Mourinho et le Ramadan: la polémique continue

EN BREF L'entraîneur de l'Inter a reçu le soutien du président de l'Union des communautés et organisations islamiques d'Italie...

La rédaction sport

— 

Le Portugais José Mourinho, arrivant à l'aéroport de Manchester le 9 mars 2009.
Le Portugais José Mourinho, arrivant à l'aéroport de Manchester le 9 mars 2009. — P.Nobel/REUTERS

Après avoir été menacé par des musulmans à cause de ses propos sur le Ramadan, Jose Mourinho a reçu le soutien du dignitaire musulman qui l'avait critiqué dans un premier temps. «Nous condamnons solennellement les menaces à l'encontre de (...) Jose Mourinho, à qui nous souhaitons exprimer notre solidarité», a déclaré Mohamed Nour Dachan, président de l'Union des communautés et organisations islamiques d'Italie (UCOII).


La semaine dernière, Mourinho avait expliqué que le jeûne du ramadan ne permettait pas à un de ses joueurs, le Ghanéen Sulley Muntari, d'être au mieux de sa forme physique pendant les matchs. Dachan avait répliqué que le jeûne donnait aux sportifs musulmans une plus grande stabilité psychologique et un plus grand calme, de nature à améliorer leurs performances. Selon le tabloïd anglais Daily Star, Mourinho serait l'objet de la vindicte d'extrémistes sur des forums islamistes.