Sébastien Bourdais postule chez Ferrari

EN BREF Sa chance s'appelle peut-être Nicolas Todt...

La rédaction sport

— 

"Pour une première course si j'avais à choisir un scénario, forcément j'aurais choisi celui-là, souriait Bourdais à l'arrivée. C'est sûr, ça ne se concrétise pas par la quatrième place qu'on aurait pu avoir mais on va mettre deux points quand même. Et deux points pour un premier Grand Prix c'est pas si mal que ça !"
"Pour une première course si j'avais à choisir un scénario, forcément j'aurais choisi celui-là, souriait Bourdais à l'arrivée. C'est sûr, ça ne se concrétise pas par la quatrième place qu'on aurait pu avoir mais on va mettre deux points quand même. Et deux points pour un premier Grand Prix c'est pas si mal que ça !" — Paul Crock AFP/Archives
Loin d’être satisfait par la prestation de Luca Badoer lors du Grand Prix d'Europe à Valence, Ferrari cherche désespérément  un autre remplaçant à Felipe Massa. Débarqué par Toro-Rosso en juillet, Sébastien Bourdais se verrait bien au volant d’une Ferrari pour cette fin de la saison. Le Français peut compter sur l’entregent de son agent, Nicolas Todt, fils de Jean Todt, directeur de la Scuderia de 1993 à 2007. «Mon nom est sorti et ils savent que je suis au garde à vous s'ils éprouvent le besoin de me mettre dans la voiture. Nicolas a parlé de ma candidature aux dirigeants de l'écurie Ferrari mais mon nom n'est pas en tête de liste», relativise le pilote français interrogé par «RMC Info», lundi soir.