Polémique sur le sexe de Semenya: le président sud-africain est très mécontent

La rédaction sport

— 

La sud-africaine Semenya, médaille d'or sur le 800 m des Mondiaux de Berlin le 19 aoûit 2009. 
La sud-africaine Semenya, médaille d'or sur le 800 m des Mondiaux de Berlin le 19 aoûit 2009.  — reuters
Des milliers de fans ont accueilli par des chants et des danses la championne sud-africaine de retour des Mondiaux de Berlin. Des pancartes affichaient des messages de bienvenue en sa faveur: «Notre Première Dame du Sport» ou «100% femme féminine», en référence à la polémique qui entoure le genre ambigu de l’athlète.


Le président accuse la Fédération internationale d'humilier son athlète

Le président sud-africain, Jacob Zuman, a accueilli la délégation et s'est expirmé sur la polémique de ces Mondiaux. «Nous tenons à exprimer notre mécontentement face à la manière dont Mlle Semenya a été traitée», a déclaré M. Zuma, qui parlait au nom du gouvernement devant la presse à Pretoria. «C'est une chose de faire en sorte qu'aucun athlète ne dispose d'un avantage injuste sur les autres, c'en est une autre que d'humilier en public un honnête professionnel et un athlète compétent», a lancé le chef de l'Etat après s'être entretenu avec la délégation sud-africaine aux Mondiaux de Berlin.


Lors des Mondiaux, la Fédération internationale (IAAF) a demandé à un comité d’experts d’enquêter sur le genre de la jeune femme de 18 ans, qui a scandalisé l’Afrique du Sud. Les résultats des tests pratiqués par des gynécologues, endocrinologues et psychologues seront connus dans plusieurs semaines.