Thierry Henry et Cristiano Ronaldo sont-ils retenus par leur club?

FOOTBALL Après le forfait du capitaine, Raymond Domenech a expliqué que le staff des Bleus avait préféré le laisser au repos...

M. Go. avec agence

— 

 Thierry Henry et Christiano Ronaldo ne participent pas au match de leur sélection le 12 août 2009.
 Thierry Henry et Christiano Ronaldo ne participent pas au match de leur sélection le 12 août 2009. — Reuters
Toutes deux en difficulté dans leurs groupe respectif, les sélections française et portugaise devront se passer de leurs stars pour leur rencontre comptant pour les éliminatoires du Mondial 2010: Thierry Henry et Cristiano Ronaldo. L'attaquant international français du FC Barcelone ne se rendra pas aux Iles Féroé lors du match qualificatif en raison de douleurs aux tendons d'Achille. «Henry souffrait depuis plusieurs jours de douleurs aux tendons d'Achille qui se sont aggravées lors du dernier match de la tournée de préparation du Barça aux Etats-Unis contre les Mexicains de Chivas de Guadalajara (1-1)», a annoncé le Barça.

Un fait a intrigué les observateurs et notamment L'Equipe. Selon le quotidien, depuis son retour de la tournée du Barça aux USA dimanche soir, Thierry Henry n’est pas venu faire constater sa blessure par le staff médical. Le règlement de l’équipe de France lui impose pourtant cette visite médicale. Lors des dernières sorties des Bleus en match amical (à Saint-Etienne et à Lyon), le capitaine Henry avait fait l’effort de se déplacer pour faire diagnostiquer sa blessure au genou par l’équipe médicale de la Fédération française de football (FFF).

Pour mettre fin aux rumeurs, Raymond Domenech a expliqué mardi que c'est le staff des Bleus qui a autorisé Henry à se passer de cette obligation. «C'est une suite logique, depuis des semaines on savait qu'il avait mal mais qu'il continuait à jouer (en amical avec le FC Barcelone), et puis on en a discuté avec lui, on s'est dit que ce n'était pas la peine qu'il vienne faire constater sa blessure à Clairefontaine», a précisé Raymond Domenech. «On le savait depuis un moment, il fallait prendre une décision, c'est mieux qu'il se repose, on aura besoin de lui en septembre et en octobre», a-t-il ajouté.


Emoi au Portugal
 
 
L'émotion est beaucoup plus importante au Portugal au sujet du forfait de Cristiano Ronaldo. Lundi, à deux jours du match amical contre le Liechtenstein, le Real Madrid a envoyé un premier fax à la Fédération portugaise  l'informant que Ronaldo ne pouvait pas voyager. A 16h, pressé par les dirigeants portugais, le club espagnol a envoyé un deuxième fax indiquant que Ronaldo «se reposait à la maison» conformément aux «recommandations du service médical à la suite de symptômes grippaux».
 

Cette façon de faire a provoqué l’émoi au Portugal. «La manière de communiquer (du Real Madrid) n'a pas été la plus correcte», a déclaré mardi le président de la Fédération portugaise de football (FPF), Gilberto Madail, peu avant le départ de la sélection pour Vaduz. Selon le quotidien sportif Record, «l'absence de Ronaldo a suscité un fort malaise au sein de la sélection nationale». «La version officielle, transmise par le Real Madrid, selon laquelle le joueur présentait des symptômes grippaux n'a convaincu personne», ajoute le journal.