Deux footballeurs pros bientôt suspendus pour avoir voulu échapper aux contrôles inopinés?

La rédaction sport

— 

Selon «L’Equipe», deux joueurs professionnels de la Ligue 1 seraient sous le coup d’une suspension pour ne pas avoir indiqué leur localisation et ainsi avoir enfreint les règles en matière de lutte contre le dopage. Depuis le 1er janvier 2009, les capitaines des équipes de Ligue 1 et Ligue 2, comme les cyclistes, d’indiquer à l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) leurs lieux de résidence ou d’entraînement. Une mesure destinée à faciliter les contrôles inopinés.
 

Le milieu du foot se protège

Toujours selon «L’Equipe», à la mi-juillet, dix-neuf joueurs avaient fait l'objet d'un rappel, treize autres s'étaient vus infliger un avertissement et deux footballeurs seraient sous la menace d'un troisième, qui serait alors synonyme de sanction. Au moment de la mise en place de la localisation, tout le petit monde du football s’était opposé à cette mesure. Le représentant du syndicat des joueurs pros, Philippe Piat, avait parlé « d’atteinte à la vie privée»  et le président de la Fifa, Sepp Blatter, avait évoqué «une chasse aux sorcières». Pourtant, au printemps dernier, une étude de l’AFLD avait révélé des prises inquiétantes  de DHEA (une hormone qui favorise la musculation) dans le monde du foot pro…